Les maladies de la chienne

maladie de la chienne

La grossesse nerveuse

La chienne pourra se comporter, comme toute chienne d’une autre race, comme si elle était enceinte, sans avoir eu de rapports avec un mâle. Elle oubliera de se nourrir, elle gémira et se mettra à préparer une couche pour les soi-disant nouveau-nés. Ses mamelles pourront même se gonfler de lait.

La grossesse nerveuse est tout de même peu courante. Il est rare qu’elle se produise mais, si c’est le cas, adressez-vous au vétérinaire qui décidera, avec vous, s’il y a lieu de pratiquer l’ablation des ovaires et de l’utérus.

Les kystes ovariens

Les kystes ovariens sont plutôt rares chez la chienne parce que les follicules restent liquides. Si néanmoins elle en est atteinte, votre chienne sera en chaleur de façon permanente et elle ne pourra probablement pas procréer. Le vétérinaire devra pratiquer l’ablation des ovaires et de l’utérus pour la guérir.

L’eclampsie

Quand la chienne est prête à mettre bas, et encore plus souvent après la naissance de ses chiots, elle peut avoir une crise semblable à une attaque d’épilepsie. Elle se balance d’abord puis tombe sur le côté; ses pattes deviennent raides et elle les lance dans le vide; elle commence à baver.

Tous ces symptômes peuvent disparaître aussi vite qu’ils sont venus, mais, comme il n’est pas possible de prévoir une récidive, il faut appeler le vétérinaire qui prescrira un calmant ou des sels de calcium sous forme d’injection. Il décidera également s’il est bon de lui laisser continuer l’allaitement des chiots; le surplus de calcium pourrait leur être néfaste.

La mammite

La mammite, ou mastite, est l’inflammation d’une ou de plusieurs mamelles. Cette inflammation est causée par un coup, une infection bactériologique ou une congestion; elle provoque la lésion du mamelon. Ce sont souvent les petits qui en sont responsables, surtout si la mère n’a pas suffisamment de lait. La chienne s’éloigne alors des chiots puisque, à chaque fois qu’ils tètent, elle éprouve une douleur provenant du tiraillement des mamelles. Le vétérinaire soignera votre chienne avec des médicaments à base d’antibiotiques.

La vaginite

Une vaginite peut survenir après une saillie si le pénis du mâle a causé des lésions au vagin ou après la mise bas. Une chienne qui souffre de cette inflammation devient nerveuse et perd du sang par la vulve. Le vétérinaire prescrira un traitement antibiotique adéquat.

La métrite

La métrite est l’inflammation de l’utérus. Elle est due à des infections provenant d’une retenue des enveloppes fœtales. Elle peut également survenir pendant un accouchement. Vous remarquerez une sécrétion liquide malodorante et sanguinolente. La femelle perdra l’appétit, elle faiblira physiquement et perdra du lait; sa température montera parfois jusqu’à plus de 40 oc.  Consultez aussitôt votre vétérinaire: il prescrira les médicaments appropriés ainsi que des antibiotiques qui feront baisser la fièvre.

La propreté de sa couche et de ses parties génitales, lorsque la chienne met bas, sont les meilleures mesures de prévention contre cette maladie.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *